euskadi.eus
euskadi.eus
euskadi.eus
 

Recherche au

Le Gouvernement basque participe à un Comité des Régions marqué par l?ordre du jour de la récupération post-COVID 19

Fecha de publicación: 

Marian Elorza

La Secrétaire générale des Affaires extérieures, Marian Elorza, participe, en représentation du Gouvernement basque, à la séance plénière du Comité européen des Régions-CdR, qui se tient ces jours-ci avec l’assistance limitée de quelques membres du Parlement européen, le reste participant en ligne.

À cette occasion, une série de débats sont prévus sur les problèmes économiques et sanitaires provoqués par la Covid 19 et la réponse de l’UE à cette pandémie, auxquels participeront des membres de la Commission européenne.  Ainsi, Janez Lenar?i?, commissaire européen à la gestion des crises, examinera diverses mesures de gestion de crises adoptées par l’UE ; Dubravka Šuica, vice-présidente de la Commission responsable de la Démocratie et de la Démographie, abordera l’impact du changement démographique ; Johannes Hahn, commissaire européen au Budget, débattra sur le plan de récupération et le nouveau budget à long terme de l’UE ; et enfin, Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, répondra aux questions sur les aspects économiques de la récupération.

Au total, le CdR débattra et soumettra au vote électronique 8 avis et 3 projets de résolution pour lesquels Euskadi propose 13 amendements.

Concernant le projet d’avis « Intensifier l’action de l’UE pour protéger et restaurer les forêts du monde », le Gouvernement basque défend l’encouragement de la bioéconomie forestière et propose d’élargir la portée de l’intervention aux forêts matures.

Quant au projet de résolution sur le cadre financier pluriannuel révisé pour 2021-2027 et le plan d’investissements pour une Europe durable, Euskadi rappelle l’importance de la coopération territoriale européenne en général, et du nouvel instrument pour les investissements interrégionaux en innovation en particulier.

En outre, les amendements basques proposent de situer en perspective les conséquences d’une sentence de la Cour de Justice de l'UE sur le devoir de notification des plans urbanistiques aux institutions communautaires.

Enfin, et concernant le projet d’avis « Vers une feuille de route pour l’hydrogène propre », l'Exécutif basque propose qu’il soit fait référence à la dimension sociale et environnementale dans la croissance durable.