euskadi.eus
euskadi.eus
euskadi.eus
 

Recherche au

Le lehendakari et les présidents de la Nouvelle-Aquitaine et de Navarre analysent l'impact de la pandémie sur les territoires de l'Eurorégion

Fecha de publicación: 

Irekia

  • Iñigo Urkullu, Alain Rousset et María Chivite se sont réunis pour la première fois par voie télématique depuis le début de la présidence basque de cet organe transfrontalier
  • Les 3 présidents ont analysé les lignes générales des 7 années à venir qui seront centrées sur le développement durable, la numérisation, la cohésion sociale et l’emploi

 

Le lehendakari Iñigo Urkullu s’est entretenu cet après-midi par voie télématique avec le président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, et la présidente du Gouvernement de Navarre, María Chivite, dans le cadre de l’Eurorégion Nouvelle-Aquitaine-Euskadi-Navarre.

Il s’agit de la première réunion depuis le transfert de la présidence de cet organe transfrontalier de la Navarre au Pays Basque espagnol. Le changement devait être officialisé au cours de l’Assemblée générale convoquée à la mi-mars dernier, finalement annulée à cause de la Covid-19.

Depuis, l’Eurorégion a poursuivi son activité habituelle.

Au cours de leur rendez-vous de ce jour, les plus hauts responsables du Pays Basque espagnol, de la Nouvelle-Aquitaine et de Navarre ont réalisé un survol et une mise à jour de la situation de la pandémie sur leurs territoires respectifs et analysé l’impact de la fermeture de la frontière entre l’Espagne et la France et des restrictions actuelles sur les citoyens et les entreprises du territoire transfrontalier.

La réunion a aussi servi à faire le bilan du Plan stratégique eurorégional qui prend fin cette année, et à établir les lignes générales du plan à venir qui aura pour piliers le développement durable, la numérisation, la cohésion sociale et l’emploi, avec un horizon à 2027.

Dans son intervention, le lehendakari s’est souvenu avec émotion de toutes les personnes disparues durant ces mois et plaidé pour renforcer la collaboration « afin de mieux répondre à cette pandémie mondiale ».

Il a également rappelé que cette période coïncide avec la nouvelle étape budgétaire de l’UE qui doit selon lui servir à renforcer les principes fondateurs de l’Eurorégion, à savoir : la coopération transfrontalière, l’impulsion de l’espace atlantique européen et la participation de « nos Communautés à la gouvernance d’une Europe construite du bas vers le haut ».