Le programme Euskadi Next mise sur la transformation conomique et sur les forces du Pays basque espagnol travers 9 PERTE rgionaux

Fecha de publicacin: 

Irekia

Le porte-parole du Gouvernement basque et ministre de la Culture et de la Politique Linguistique, Bingen Zupiria, a comparu lors de la conférence de presse qui se tient habituellement à l’issue du Conseil du Gouvernement, aux côtés de la ministre de la Santé, Gotzone Sagardui, et du ministre de l’Économie et des Finances, Pedro Azpiazu.

Le ministre de l’Économie et des Finances, Pedro Azpiazu, a informé de l’approbation par le Conseil du Gouvernement de la mise à jour du programme Euskadi Next. ,Ce programme mise clairement sur la transformation économique et le renforcement des capacités du Pays basque espagnol dans l’utilisation des fonds européens issus du mécanisme européen de relance et de résilience – MRR-, à travers neuf plans stratégiques régionaux du gouvernement espagnol pour la relance et la transformation économique (PERTE). Le ministre a expliqué que cette mise à jour du programme basque résulte de l’apparition durant les premiers mois de l’année de questions en rapport avec la gestion des fonds et leur gouvernance en Europe, en Espagne et en Euskadi, qui doivent nécessairement être prises en considération dans sa mise au point.

Le montant total des investissements envisagés dans le programme Euskadi Next, directement lié aux PERTE de l’État espagnol identifiés à cette date, s’élève à un peu plus de 5 milliards d’euros, répartis dans 29 projets. Le programme basque propose par ailleurs à cette occasion le format de PERTE RÉGIONAUX, qui peut être extrapolé au reste des Communautés autonomes. « L’objectif est d’offrir une voie pour éviter la fragmentation à travers différents ? guichets ? ministériels et d’activer toutes les capacités, aussi bien publiques que privées ». Euskadi Next envisage 9 PERTE RÉGIONAUX intégrant des projets pour une valeur de 6,4 milliards d’euros, répartis dans 63 projets.

Euskadi Next reprend aussi toutes les initiatives qui seront mises en œuvre à travers des appels à subventions ou autres instruments en vigueur proposés par les différentes administrations publiques, qui serviront à canaliser une part importante du MRR. Le ministre Azpiazu a expliqué que cette formule sera le canal privilégié pour faire parvenir les fonds à l’ensemble des acteurs socioéconomiques.

Pour sa part, le porte-parole Bingen Zupiria a rappelé que le Gouvernement basque célèbre cette année le 25e anniversaire de la création de la Délégation du Pays basque espagnol auprès de l’Union européenne et 35 ans de la présence institutionnelle basque dans la capitale communautaire. La Délégation à Bruxelles fut la première des délégations basques créées par le Gouvernement basque à l’extérieur et représenta un événement dans l’action internationale d’Euskadi, qui voyait ainsi renforcée la présence active de ses institutions et de ses acteurs au cœur de la prise de décisions communautaire. Au fil des ans, la Délégation de Bruxelles s’est convertie en « porte-étendard » de la défense des intérêts basques au sein de l’Union européenne et en référence pour les acteurs basques dans leurs nombreuses relations avec les différentes institutions et organes communautaires.

SANTÉ

La ministre de la Santé a révélé les chiffres actualisés de l’impact du coronavirus au Pays basque espagnol

Concernant la vaccination, la ministre Sagardui a informé qu'Osakidetza a administré la semaine dernière 117.701 doses de vaccin, élevant à au moins 43,9 % le pourcentage de Basques ayant reçu au moins une dose et à 19,5 % ceux qui sont complètement immunisés. La nouveauté est l’utilisation à partir de cette semaine du vaccin Janssen pour les moins de 60 ans, grâce à la nouvelle révision de la Stratégie de vaccination, la septième, après celle réalisée la semaine dernière par le Comité de Santé publique.

La ministre de la Santé a indiqué qu’Osakidetza restera centré cette semaine sur trois objectifs : terminer la vaccination du groupe des 70-79 ans et de celui des 60-69 ans et commencer celle des 50-59 ans. « Nous sommes en train d’appeler les personnes qui pour une raison ou pour une autre n’ont pas répondu aux messages déjà envoyés par Osakidetza pour la prise de rendez-vous ». Quoi qu'il en soit, les personnes d’entre 70 et 79 ans qui se trouveraient dans cette circonstance peuvent d’ores et déjà s’adresser à Osakidetza et demander un rendez-vous en appelant leur centre de santé », a-t-elle précisé. Comme elle l’a aussi fait remarquer, les progrès de la vaccination des groupes de 70-79 ans et 60-69 ans permet d’ores et déjà d’aborder celle de groupes plus jeunes. Et concrètement, des personnes de 59 ans et moins.

AUTRES ACCORDS DU CONSEIL DE GOUVERNEMENT

Le Conseil du Gouvernement a autorisé aujourd’hui l’accord de collaboration sur la redevance au titre du statut de capitale de Vitoria-Gasteiz, pour la période 2021-2024. Ainsi, le Gouvernement basque apportera un total de 40 millions d’euros durant les quatre prochaines années, à raison de 10 millions par an, pour permettre une série d’investissements destinés à l’entretien de l’environnement urbain, à la sécurité citoyenne et à l’amélioration des infrastructures de mobilité et d’accessibilité et des services publics en général.

Le Conseil du Gouvernement a aussi approuvé aujourd’hui de destiner cette année 100.000 euros pour promouvoir l’autonomisation des femmes et l’incorporation de talent féminin dans les organes de direction des entreprises. TCette initiative fait partie des nouveautés du budget annuel du Département du Travail et de l’Emploi, destinées à encourager l’égalité hommes-femmes dans l’environnement professionnel.

Dans le domaine de l’Économie et des Finances, le Conseil du Gouvernement a d’abord approuvé l’accord à signer avec le Gouvernement espagnol pour la gestion des aides directes, d’une valeur de 218 millions d’euros, aux secteurs touchés par le COVID- 19, comprises dans les mesures extraordinaires de soutien à la solvabilité des entreprises. Le ministre de l’Économie et des Finances, Pedro Azpiazu, signera cette même semaine l’accord, pour que puisse être lancé en juin l’appel à subventions publiques. Selon les informations données par Azpiazu, le Gouvernement basque a travaillé en parallèle à l’élaboration de l’appel à subventions, dont le lancement est prévu en juin, qui inclura de nouvelles activités économiques éligibles aux aides du fait de l’impact de la pandémie, et des ressources propres du budget en vigueur seront apportées pour augmenter les aides directes aux secteurs affectés. En même temps, le Conseil du Gouvernement a aussi approuvé le recrutement de 43 techniciens pour la gestion des subventions.

Par ailleurs, le Conseil du Gouvernement a autorisé une nouvelle dotation budgétaire de 180 millions d’euros pour la relance de contrées défavorisées ou ZAP (zones d’intervention prioritaire), qui vient s’ajouter au budget ordinaire. Comme l’a expliqué le ministre Azpiazu, cette action cherche à dynamiser une série de projets moteurs dans des contrées déprimées, qui seront mis en route durant 2021 et exécutés en collaboration avec les conseils territoriaux, municipalités et acteurs régionaux entre 2021 et 2023.

Sur la proposition du Département d’Éducation, le Conseil du Gouvernement a donné son feu vert pour plusieurs appels à subventions et notamment, une enveloppe de 11,5 millions d’euros destinés à la construction du nouvel établissement d’enseignement maternel et primaire Aldaialde (CEIP Aldaialde HLHI), à Vitoria-Gasteiz.

Dans le domaine de l’éducation, le Conseil du Gouvernement a aussi approuvé durant sa réunion de ce jour, l’Arrêté qui invite les établissements scolaires privés subventionnés de maternelle, primaire et secondaire du Pays basque espagnol à solliciter la réalisation de projets d’intervention leur permettant d’aborder la co-éducation et la prévention de la violence de genredurant les deux prochaines années scolaires, 2021-2022 et 2022-2023.

Dans le domaine de la Santé, le Gouvernement basque a ratifié l’appelà subventions pour les projets de recherche et développement en santé correspondant à l’année 2021, avec une enveloppe de 5,6 millions d’euros. La ministre Sagardui a expliqué que ce poste sera divisé en deux blocs principaux. D’une part, 3.150.000 € pour des projets de la ligne de Promotion et Renforcement de l’activité de recherche en santé ; et d’autre part, 2.500.000 € pour des projets des lignes de Renforcement de la recherche en santé de caractère stratégique et d’Actions complémentaires d’intérêt spécial.

De même, le Conseil du Gouvernement a donné son feu vert aujourd’hui aux appels à subventions de l’année pour les trois lignes figurant dans le programme des Bons Elkarrekin,pour un total de 600.000 euros. Le principal objectif du programme est d'encourager des actions de collaboration entre les associations, organismes, établissements éducatifs, municipalités et citoyens, en matière de pacification, du vivre ensemble et de culture de la réconciliation.

Enfin, le ministre de la Culture et de la Politique linguistique a informé que le Conseil du Gouvernement a ratifié lors de sa réunion de ce jourcl’appel à subventions pour l’organisation de festivals culturels..Ces subventions, d’un montant de 350.000 euros, seront attribuées par le Département de la Culture et de la Politique linguistique à des festivals organisés dans les domaines de la musique, arts du spectacle, lecture, audiovisuel et arts visuels, afin de permettre à toute la société d’accéder à la production culturelle.

Par ailleurs, le Conseil de Gouvernement a également approuvé aujourd’hui une enveloppe de 1.000.000 d’euros pour les subventions aux musées et collections inscrits au Registre des Musées. et Collections d’Euskadi.

Ordre du jour

Dossier de presse