Accueil

 
Icône de conformité avec le niveau A des directives d accessibilité pour le contenu Web 1.0 du W3C-WAI
Transporte
 

Euskadi, le Pays Basque Sud, se trouve au carrefour des axes Nord-Sud, Irun-Madrid (N-I), et Est-Ouest, (Barcelone-Saragosse-La Corogne). Il est relié au reste de l'Europe par les routes E-5, E-70 (A-8) et E-80 (A-68).

La communication interne est fluide et fiable grâce à un vaste réseau routier doté de nombreuses voies d'accès aux autoroutes qui relient les principales villes basques.

Actuellement, la route absorbe 80% du transport des voyageurs et 67% du transport des marchandises, le chemin de fer attire quant à lui 19% du mouvement des passagers et 2% du mouvement des frets, enfin le transport maritime enregistre 30%, d'après les chiffres recueillis dans le Plan Directeur du Transport Durable.

Le Pays Basque Sud est relié par chemin de fer aux principales capitales de l'Espagne via le réseau RENFE  (Réseau national des chemins de fer espagnols) et à l'échelle locale via les réseaux des entreprises FEVE (Chemins de fer à voie étroite) et EuskoTren (Chemins de fer basques). Le premier d'entre eux couvre toute la zone géographique de la Corniche Cantabrique et le deuxième, dépendant du Gouvernement Basque, assure les services en banlieue et dans les zones suburbaines des principales villes basques.
D'autre part, le Pays Basque Sud affronte actuellement le projet ferroviaire le plus important jamais entrepris jusqu'à présent, le projet " Y basque ". Il s'agit d'un couloir à grande vitesse qui permettra de relier en une demi-heure à peine les trois grandes villes basques grâce à des trains de dernière génération. Ce couloir raccordera avec les lignes à grande distance et leurs liaisons internationales. Signalons également la liaison actuelle de la ville frontalière d'Irun avec le TGV français, qui permet aux voyageurs de se déplacer entre le Pays Basque Sud et Paris en un peu moins de cinq heures, et les correspondances suivantes avec les principales villes européennes.

Le Pays Basque Sud dispose également de trois aéroports équipés d'excellentes infrastructures pour le transport des voyageurs et des marchandises. Ils se situent à proximité des principales villes et se complètent entre eux en raison de la faible distance qui les sépare.

L'Aéroport de Bilbao est l'un des aéroports les plus importants de la Corniche Cantabrique en termes de mouvement de passagers. Il enregistre un mouvement annuel qui frôle les trois millions de passagers avec des vols réguliers à destination de presque toutes les capitales provinciales espagnoles et les principales villes européennes comme Paris, Francfort, Düsseldorf, Londres, Bruxelles, Milan, Lisbonne, Porto ou Bordeaux.
L'Aéroport de Vitoria-Gasteiz, équipé des systèmes les plus modernes pour garantir son activité dans les conditions climatiques les plus sévères, mais aussi doté d'une capacité pour recevoir les plus grands aéronefs existants, s'est spécialisé dans le trafic de marchandises et occupe actuellement la quatrième place au classement du fret aérien en Espagne. En outre, il possède un terminal de produits périssables qui est opérationnel 24h/24h.

L'Aéroport de Fontarabie, situé dans les environs de Donostia - Saint Sébastien, assure de nombreux vols à destination des plus grandes villes d'Espagne qui complètent la couverture de transit des personnes au Pays Basque Sud.

En termes de navigation, le Pays Basque Sud compte deux ports commerciaux, Bilbao -le plus grand- et Pasajes, dotés d'importantes infrastructures portuaires pour le mouvement de produits pétroliers, de marchandises générales, de véhicules et de biens sidérurgiques. Les deux ports commerciaux basques affrontent le XXIe siècle avec de profondes transformations physiques et de gestion. Les plans stratégiques développés par leurs gestionnaires visent à augmenter la valeur ajoutée des opérations commerciales grâce à l'agrandissement de ses installations et à la diversification des trafics.

Le trafic des marchandises au Port de Bilbao dépasse les 30 millions de tonnes par an, un chiffre qui le situe à la quatrième place du classement des mouvements de toute l'Espagne. Les principales destinations du port se trouvent dans les pays de l'Europe Atlantique qui constituent la provenance ou la destination de plus de 50% de ses marchandises. Il est suivi par les échanges commerciaux avec le continent américain (18% du total) et la région Asie-Pacifique (16% du total qui correspond surtout à l'importation de pétrole), suivis à leur tour par les opérations avec des ports africains (7% du trafic portuaire).

Aujourd'hui, le Port de Bilbao peut accueillir des navires de 378 mètres de long et de plus de 500 000 tonnes. Ses installations disposent de tirants d'eau qui vont de 5 mètres dans l'estuaire du Nervion à 32 mètres dans le port extérieur, lieu d'amarrage des grands pétroliers qui déchargent leur cru dans la raffinerie de Petronor.

Le Port de Pasajes est quant à lui spécialisé dans le trafic de marchandises comme les produits sidérurgiques, la ferraille, le papier et les voitures, parmi ses principaux actifs, avec des mouvements qui atteignent les 6 millions de tonnes de marchandises par an.

À part ces deux ports, le Pays Basque Sud accueille quinze autres plus petits qui réalisent des activités dans le secteur du transport maritime, de la pêche et de la plaisance. Dans la plupart de ces ports, les quais d'amarrage et les surfaces portuaires ont fait l'objet d'agrandissements pour permettre à leur extension de répondre aux besoins. C'est le cas notamment du port de Bermeo qui a retrouvé son caractère commercial tout en conservant son importance comme port de pêche.

 

 


Liens associés
Projet "Y" Basque

 

Source: Présidence - Secrétariat Général de Communication

Fecha de la última modificación: 06/11/2008