Accueil

 
Icône de conformité avec le niveau A des directives d accessibilité pour le contenu Web 1.0 du W3C-WAI
Forge par estampage
 

L'activité développée par les entreprises basques de pièces de forge par estampage représente plus de 75% du total produit par les industries qui opèrent dans l'État espagnol.

Pendant l'exercice 2006 la rentabilité souffrit un net recul avec une baisse de 4,4% dans le tonnage livré, recul dû à la forte hausse des prix dans l'acier -qui a marqué une hausse moyenne de 50%-, au différentiel inflationniste, au renforcement de l'euro face au dollar et à l'augmentation des prix de l'énergie. Pour compenser ces effets négatifs, les entreprises devront appronfondir l'automatisation des processus et l'augmentation de la productivité. Concrètement, la productivité en 2006 atteignit 88,46 tn/personne-année, 2,1 % de plus qu'en 2005, mais 32,6% supérieur à ce qui fut obtenu huit ans auparavant. Cependant, les entreprises de forge par estampage ont réussi à conclure le premier trimestre 2007 avec une hausse dans le tonnage livré de 4,7%, et elles espèrent facturer cette année 265.000 tonnes, ce qui reviendrait à récupérer les niveaux de 2004 y 2005.

Quoi qu'il en soit, l'activité s'est appuyée sur les fabricants européens et nord-américains de véhicules utilitaires, tout comme sur les fabricants de machines agricoles et celles de travaux publics, et par ceux des accessoires de tuyauterie. En revanche, le principal client de la forge s'est montré plus chancelant: en effet, la fabrication d'automobiles commence à donner des symptômes de saturation après plusieurs années de croissance économique soutenue. Cette faiblesse est compensée par l'orientation de la demande vers les voitures de tourisme à moteur diesel, celles de traction à quatre roues et les grands monoespaces. D'après SIFE (Société des Industries de Forge par Estampage), la demande montre des symptômes de soutien dans les domaines des machines agricoles, de celles des travaux publics et dans les secteurs liés au gaz et au pétrole.

En ce qui concerne le chiffre d'affaires total au niveau des pièces de forge, il atteignit 437 millions d'euros, 2,3% en moins par rapport à l'année précédente.

En 2006 l'exportation directe à l'extérieur enregistra 138.846 tonnes, 8% en moins par rapport à l'année antérieure.

Les compagnies font un grand effort d'investissement, comme par exemple Ulma Forja, de MCC (Mondragón Corporation Coopérative), qui a augmenté ses ventes de 24% en 2006 pour incorporer une technologie de forge laminée pour fabriquer des brides ayant jusqu'à 24 pouces avec une grande économie de matière première. D'un autre côté, SFP va se réorganiser avec la concentration à Boroa de ses deux usines d'Amorebieta, et Elorrio intègrera Forjas de Berriz. Sidenor a aussi réalisé quelques actions et CIE Automotive a augmenté sa position dans la forge par estampage avec l'achat d'installations au Brésil et avec l'acquisition de deux nouvelles presses pour la filiale galicienne Galfor.


Liens en relation
Sife-Société des Industries de Forge par Estampage
Nouvelles d'entreprise

 

Source: Présidence du Gouvernement - Secrétariat Général à la Communication

Fecha de la última modificación: 28/01/2009